CULTURE : Le baleti séduit de plus en plus!

Depuis quelques mois, sur la place Garibaldi, est organisé une fois par mois un baleti sauvage.Le groupe de musique locale Tchaochao est à l’initiative de cette idée. Le concept est original et atypique. Le groupe arrive avec ses instruments de musiques (guitare, accordéon, vielle, …) s’installe puis commence à jouer des airs de musiques traditionnels. Un événement est créée sur facebook, les gens répondent concernant leur présence. Il faut savoir qu’historiquement ce genre d’événement a toujours eu lieu dans le Pays Niçois. Très peu d’animation se produisent actuellement car la préfecture des Alpes-Maritimes (donc l’État Français) ainsi que la municipalité demande à ce que tout événement sur la voie publique soit déclaré. Le groupe de Tchaochao organise donc « à l’ancienne » ces soirées musicales.

Ce baleti sauvage d’une durée d’environ 1h30 séduit de plus en plus les niçois. Ce baleti qui a démarré avec une vingtaine de participants est même monté avec les beaux jours à près d’une centaines de danseurs. Ce mercredi soir, il y avait une cinquantaine de danseurs traditionnels. Ils ont bravé l’air frais du soir. « Ce qui est bien avec ce genre d’événement, c’est que les gens s’arrêtent, regardent et peuvent apprendre à danser avec nous même s’ils ne savent pas danser » nous confie un fan de ses soirées. Les gens dansent, certains chantent car ils connaissent les ais traditionnels. Il n’y a pas que les habitants de Nice qui sont présents. Certaines personnes sont venus d’Isola pour venir danser. Les gens sont contents, les riverains aussi car cela met un peu d’animation dans ce quartier sinistré par les travaux de la ligne 2 du tram.

Jean-François Bosch, responsable du groupe Tchaochao sera notre invité de l’émission hebdomadaire « Les Niçois Parlent Aux Niçois » du lundi 26 novembre. Il se fera une joie et un plaisir de nous parler de son groupe ainsi que de ces baletis sauvages.

2 commentaires sur “CULTURE : Le baleti séduit de plus en plus!”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *