EXPO : Une visite à l’Expo Giletta

 

         Paraula Libre a profité des vacances scolaires pour aller au Musée Massena. Situé sur la Promenade des Anglais, il est bon de rappeler que cet endroit est le lieu dans lequel l’histoire du Comté de Nice est mise à l’honneur régulièrement. Du 17/11/2017 au 06/03/2018, le personnel du Musée a offert  ici aux spectateurs une superbe exposition sur Jean Giletta.
Face au succès populaire, ce voyage dans le Nice d’Antan a été prolongé jusqu’à la fin du mois de mars. Nul doute que si vous ne l’avez pas encore visité, nous vous incitons à vous y rendre au plus vite.

Alors pourquoi un tel succès ? Qui est Giletta ?  Pourquoi représente-t-il à lui seul une part de l’histoire du Pays Niçois.

L’intérêt se trouve avant tout dans son témoignage, précieux, d’une histoire locale et régionale proche et lointaine à la fois. Et quel témoignage ! Des centaines de photos nous sont parvenues par le biais de reportages menés dans l’ensemble du Comté de Nice. L’homme, né dix ans après l’annexion, parcourt tout au long de sa vie, une région en profonde mutation. Des routes apparaissent, des ouvrages ferroviaires sont édifiés, des communes grandissent. On assiste à l’évolution d’un pays où le fil rouge est celui de ses habitants. Le photographe a su figer la vie quotidienne tout autant que le faste des fêtes mondaines de la Riviera.
Les photos de Giletta accompagnent le développement du tourisme à Nice et l’essor de la réputation de cette région.

Alors pourquoi un tel succès pour cette exposition ?

L’exposition sur Jean Giletta nous ramène à une époque somptuaire durant laquelle la ville de Nice se démarque comme un haut lieu de villégiature. Cette période est nommée la Belle Epoque. Elle se caractérise notamment à Nice par une grande transformation urbaine et l’apparition de riches villas et palais. La construction des casinos, le couvrement du paillon, le développement de nouveaux quartiers et l’arrivée de nombreux étrangers font de Nice une ville cosmopolite. L’exposition arrive à nous faire ressentir ces changements, à travers une scénographie somptueuse. Le travail de Jean Paul Potron, commissaire de l’exposition est à saluer.

Dans un premier temps nous faisons connaissance avec l’homme que pouvait être Giletta : sa vie, son parcours, et ses pérégrinations.
Puis, très rapidement à travers des murs construits pour cette exposition, nous suivons un parcours thématique. Chaque mur représente un lieu, ou un thème illustré par des clichés mis en valeur autour d’une lumière adaptée. Les différents éclairages donnent une véritable identité à cette exposition, renforcée par un jeu de lumière venant de la couleur des murs et des encadrements. De la même manière les cartels sont très faciles à lire et ne gênent en rien le spectateur.  Si le début de l’exposition montre la vie sur le littoral niçois, la seconde partie met en avant l’ensemble des vallées du pays niçois qui se font face les unes aux autres. Pour terminer, l’exposition dédie une salle aux communes limitrophes du littoral, comme Villefranche, Monaco, Beaulieu ou bien Menton.

Le parcours de cette exposition nécessite une bonne heure de visite, mais dans ce retour vers le passé niçois, le temps n’a plus d’emprise sur les spectateurs que nous sommes. L’exposition prend fin avec la possibilité de faire des photos amusantes et un livre d’or qui démontre le succès populaire de cette magnifique exposition.

 

 

                                                                                                                                                   N.M

 

MUSEE MASSENA
65, RUE DE FRANCE – NICE
www.massena-nice.org

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *