ÉVÈNEMENT : Le Carnaval de Nice remonte dans l’espace

Sa Majesté Carnaval, Roi de l’Espace 2018
Photo Cristou Daurore

Le carnaval Nice trouve son origine au Moyen-Age. Le mot signifie d’ailleurs enlever la chair. Mais nous ne sommes pas à un cours d’histoire du carnaval. C’est dans un contexte toujours particulier à Nice que se déroule la 134ème édition du Carnaval avec pour thème « L’espace ». Le défilé retrouve sont parcours habituel (Place Massèna, avenue des phocéens, promenade des anglais jusqu’au Casino Rhul, avenue de Verdun). Nouveauté aussi, la bataille de fleurs et les corsos carnavalesques ont désormais le même parcours. Comme l’an dernier l’enceinte du spectacle tant attendu par le monde entier est bien gardée. Des renforts ont été envoyés. Toujours les portiques anti-intrusion pour garantir la sécurité. Pour des raisons de sécurité, l’arrivée du Roi, le Carnasocca, le Carnaval Run, le Queernaval, Zumba Party, et feu d’artifice n’ont pas eu lieu

 

 

Le char de la Reine de Carnaval
Photo de Cristou Daurore

 

 

 

 

 

 

 

 

 

17 chars pour les corsos avec un roi haut de 20m50 prêt à décoller sur sa fusée, une reine toute en mouvement avec sa robe astrologique ou encore Carnavalon version Moya assis sur un pan Bagnat. … Les chars sont très lumineux et traitent parfaitement du thème. Plus de 150 grosses têtes magnifiques ont encadrés

les chars.

Du côté de la bataille des fleurs, 16 chars plus grands très fleuris environ 3000 fleurs par char. Il y a même eu une sortie sous la neige.

Comme chaque année, le seul dimanche de carnaval est consacré aux association niçoises. En effet, en plus des 17 chars, 4 chars entièrement réalisés par le forum Nice-Nord, l’espace Magnan, Boulegan sian nissart et Casternou en festa. Malgré la pluie le défilé a eu lieu devant pas moins de 15 000 personnes dans une ambiance de folie. L’espace Magnan avec près de 60 personnes vétues d’une tenue argentée ont animé de chorégraphies spaciales. l’association Boulegan Sian Nissart n’est pas restée inactive non plus : un char mettant en scène Cassini (astronome niçois ) version cosmonaute, assis sur sa sonde qui effectue le repérage de la planète Saturne. A l’arrière du char une fusée géante style « Tintin » mais version niçoise. Une vingtaine de membres de ce groupe tous déguisés en cosmonautes ont distribué confettis, mimosa, genêt, drapeaux de l’OGC Nice. Coté animation sur le char Cassini tournait la tête de droite à gauche , un souffeur de confetti envoyé en orbite les confettis maison .

Malgré une météo très capricieuse (pluie, neige, froid) toutes les sorties de chars ont été maintenues.

La première sortie de Sa Majesté Carnaval a même eu 50 % de fréquentation de plus que la première sortie de 2017 !

L’incinération du Roi de Carnaval
Photo Cristou Daurore

Comme l’an dernier, l’incinération du roi s’est déroulée dans l’enceinte de la place Massèna devant le public présent sur cette place.

5,35 % de fréquentation supplémentaire, avec une hausse de 4,62 % des recettes. La clientèle française représente 77 % des entrées. Il faut noter une très grosse progression des touristes asiatiques.

A la fin du carnaval l’office du tourisme tire un bilan très positif et ajoute qu’à partir de la prochaine édition il ne sera plus l’organisateur de cet événement. En effet, l’office du tourisme devient un service métropolitain, et c’est donc la ville qui récupère l’organisation du carnaval. Denis Zanon, directeur de l’office du Tourisme et des Congrès ainsi que Rudy Salles, adjoint au tourisme et à l’animation des quartiers ont affirmé d’une seule et même voix que rien ne changerait pour le carnaval. Les personnes qui ont toujours travaillés pour le carnaval continueront à travailler pour.

La 135ème édition qui aura lieu en 2019 aura pour thème le cinéma en l’honneur des 80 ans des studios de la Victorine.

Jonathan SANTILLI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *