Un nul satisfaisant

6 jours après ses trois succès dans la même semaine en alternant championnat et coupe d’Europe.

 

Nice voulait confirmer sa forme du moment mais un Angers surprenant aidé d’un arbitrage en leur faveur. Les joueurs de Lucien Favre auront tenté tout ce qu’ils peuvent mais il ne purent concéder que le nul chez eux.

 

La rencontre débute comme les précédentes : le Gym attaque d’entrée et évolue en 4-4-2. Angers évolue en 5-4-1, un système de jeu hyper défensif.

 

Arnaud Souquet lance les hostilités à la 2ème minute : son centre tir termine sa course sur l’angle du montant du gardien angevin. Dommage le gardien était battu.

 

Angers verrouille bien les côtés et se procure même des occasions. Fulgini hérite d’un bon coup franc que dévie de la tête Pavlovic au fond des filets. Angers ouvre le score à la 12 ème minute. Le Gym tente immédiatement de revenir au score. A la 15 minute, Jallet manque le cadre sur unebonne ouverture de Mendy.

 

Une nouvelle séquence angevine vient faire à l’OGCNice. Cardinale repousse un tir deToko Ekambi à la 23ème. Mais à la 34ème minute, l’international camerounais double le score. C’est la stupeur dans le stade.

 

A le 39ième minute, sur un corner de Lees-Melou, Mangani repousse le ballon de la main. L’arbitre n’hésite pas une seconde il désigne le point de pénalty. Super Mario se charge de transformer le pénalty pour permettre au Gym de n’être mené plus que 2 à 1. Le Gym à la pause n’est plus méné que 2 à 1.

 

De retour des vestiaires, Angers pousse de nouveau mais Jallet et Cardinale repoussent les assauts.Peu avant l’heure de jeu, une séquence niçoise avec Koziello et Jallet qui donne un bon ballon pour Balotelli mais c’est à côté. Quelques minutes plus tard, Pléa manque le cadre sur un bon ballon de St Maximin.

A la 65ème minute, Balotelli est accroché dans la surface mais l’arbitre ne dit rien pourtant il y avait bien faute !!

 

A la 76ème minute, Super Mario frappe encore un bon coup franc. Le gardien repousse en corner. Lees-Melou tire le corner et Traoré dévie le ballon au fond des filets de son propre camps. Il permet au Gym d’égaliser.

 

Nice sort la tête de l’eau et se procure des occasions en fin de match. Le Marchand est tout prêt d’inscrire le 3ème but nissart à la 88 sur un beau coup franc de Dante. Il se retrouve seul au point de pénalty mais c’est juste à côté. Dans arrêts de jeu, Dante ne cadre pas sa tête et Pléa manque son tir.

 

Nice concède un match nul sur pelouse mais n’aura pas démérité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *