Un travail payant !

 

Le Gym devait réagir. Deux journées de championnat et deux défaites. On entendait même certains supporters commencer à râler sur la participation de l’OGCNice en coupe d’Europe. Les aiglons savent déjouer et faire mentir les statistiques.
 
Guingamp commence la rencontre par une domination et une volonté de faire un résultat ici à Nice. Lucien Favre en à profité pour faire tourner un peu l’effectif 3 jours avant la réception de Naples en match retour de Barrage de Ligue des champions. Sneijder et Balotelli sont de retour dans le groupe. L’entraîneur niçois innove en alignant un 4-4-2. Première titularisation de Jallet,Sneijder et Tamèze qui ont faits très bonne impression.
 
Yoan Cardinale, le gardien niçois qui a été très critiqué par les supporters ces derniers jours à été plus qu’ovationné et aura passé une soirée assez tranquille. Il n’a pas eu beaucoup d’arrêts à faire et le peu qu’il avait à faire, il l’a fait.
 
En première mit-temps le Gym aura eu plusieurs occasions. A la 9ème minute, Tamèze lance Pléa qui arme une frappe mais c’est à coté du cadre.
A la 20ème minute, Séri tente sa chance mais son tir est contré par Kerbat.
 
Dans les arrêts de jeu de la première mi-temps, après une superbe action collective, Seri sert Plea dans la surface. Dos au but, l’attaquant parvient à se retourner et arme sa frappe. Le défenseur guingampais ne peut qu’effleurer le ballon, qui finit sa course au fond des filets ! Le Gym prend les devants ! Ce but arrive au meilleur moment car il est juste avant la mi-temps.
 
A la reprise Nice montre les mêmes déterminations. Alassane Plea met le feu sur le côté gauche et tente de glisser le ballon sous Johnsson. Le gardien breton repousse sur Pierre Lees-Melou qui remise de la tête pour Rémi Walter. Le milieu de terrain conclut dans le but vide ! Nice mène alors 2 à 0. Guingamp est sonné.
 
A l’heure de jeu, Plea combine avec Lees-Melou avant de dribbler Phiri, qui l’accroche en pleine surface. La faute semble évidente mais l’arbitre ne bronche pas ! Il y avait pourtant bien faute.
 
A la 80ème minute, Balotelli obtient un boncoup franc à 25 mètres du but. L’Italien enroule parfaitement son ballon, mais Johnsson se détend parfaitement sur sa droite !
A la 84ème minute, Cardinale détourne une tête smashée de Diallo. C’est la seule occasion du match pour Guingamp.
 
Les supporters niçois ont eu un comportement exemplaire : il n’ont eu de cesse d’encourager leur équipe et de mettre la pression sur leur adversaire. Ils ont même commencé à chauffer et à chambrer les supporters napolitains qui sont interdit de déplacement mardi pour le math retour de barrage de ligue des champions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *